Camille et son Ganesh

Ganesh réalisé par Camille

Camille est une femme érudite et éclairée. Elle avance dans la vie avec les sens bien ouverts. Après des études en chimie, elle n’hésite pas à se déplacer pour trouver des emplois qui lui correspondent.

Aujourd’hui, elle occupe une place de cadre dans une grande entreprise sur le traitement de l’eau. Elle a besoin d’un emploi qui fait sens dans sa vie.

Camille est une jeune femme de quarante ans passés. Régulièrement elle se pose des questions sur son devenir dans la société. Est-elle vraiment à la place qui lui convienne, profondément ? Cette question, elle se la pose depuis longtemps. Elle a comme l’impression de vivre la vie de quelqu’un d’autre parfois. Est-ce les projections d’une vie idéale insufflée par ses parents ? Par la société ?

Elle sent qu’elle pourrait changer de voie. Se mettre à son compte et faire de l’aide à la personne pourrait être envisagé dans son futur. Elle a de nombreuses compétences et s’intéresse à tellement de choses. Notamment à la naturopathie qu’elle a étudiée en parallèle de son travail.

De plus, elle a une grande qualité, celle de savoir écouter et de voir. Voir ce qui est. Ressentir ce qui l’entoure.

Depuis quelques temps, elle sent que sa vie bouge. Son travail qui jusque là était le centre de son existence, par des circonstances venant de l’extérieur,  l’éloigne de cette place centrale qui semble pourtant une priorité pour elle.

Alors elle se sent dans l’obligation de s’ouvrir à autre chose, de se recentrer sur ce qui la touche plus profondément. Relayant ainsi son job au second rang, elle développe des activités extra professionnelles.

Elle recherche, de plus en plus, à trouver cette place qui n’appartient qu’à elle dans cet univers que nous partageons tous.

Envie de faire un break, d’apprendre autre chose ou de faire autre chose… Régulièrement elle fait des stages pour s’ouvrir encore et encore sur le monde et ses possibilités.

Seulement Camille est une femme d’actions et avoir un job uniquement pour la sécurité ne semble pas être épanouissant pour elle. Il lui faut de l’engagement, ça se sent.

Elle est arrivée par hasard dans ma demeure pour faire un stage de modelage.

Elle n’avait jamais touché la terre ou plutôt une fois, lors d’une découverte dans un autre stage je crois. Elle avait fait l’expérience d’entrer au contact de ses sensations en réalisant, les yeux bandés, une fleur avec un morceau d’argile qu’on lui avait glissé entre les mains.

Elle se souvient bien de cette expérience. Elle se remémore encore profondément comment elle avait pu entrer en communion avec ses sensations. Cet instant magique de connection avec elle-même, elle ne pouvait pas l’oublier.

Cette fois-ci, lorsque qu’elle s’est inscrite, elle n’avait pas de sujet précis à réaliser. Je n’en donne pas ! Elle partait là encore à l’aveugle mais ce n’était pas une après midi qu’il fallait occuper mais 4 jours !!

Je lui ai demandé de trouver un sujet. Le but c’est quand même de réaliser un objet afin de repartir chez soi avec une sculpture faite de ses mains. Un modelage qui marquerait le temps et son séjour en Bretagne.

Sa première idée fut de réaliser un Ganesh ! Je lui avait demandé de rechercher des photos ou même, si elle possédait ou pouvait trouver un modèle déjà réalisé, c’était l’idéal.

Ce n’est pas forcément aisé de trouver les bonnes proportions et de réaliser un sculpture harmonieuse surtout lorsque l’on en a jamais fait.

Quelque part, il faut éduquer l’oeil à voir d’une façon dont il n’a pas l’habitude.

Regardant sur internet, les différentes représentations du dieu qu’elle avait décidé de façonner de ses mains, son compagnon lui communiqua qu’il avait presque le même chez lui !

Et c’est comme ça, qu’elle est venu me voir avec son petit bronze représentant Ganesh.

Ganesh en bronze, le modèle de Camille

Les après midis sont passés sans qu’elle ne s’en rende compte, dépassant chaque jour les 4 heures prévues du cours !

Sans que je ne l’aide de trop, elle a su retrouver les proportions pour rendre son Ganesh cohérent et agréable à regarder. J’ai senti son oeil avertit d’avoir appris à voir et observer.

J’ai voulu me pencher sur la symbolique de ce Dieu indien. Pourquoi le choisir lui ? Qu’a-t-il à lui apprendre ? Pourquoi résonne-t-il pour elle ?

J’ai vite compris pourquoi lui et pas un autre. Ganesh est le symbole du savoir et de la connaissance. Ce dieu indien est non seulement juste par rapport à son parcours mais il semble prometteur d’un avenir différent de son quotidien d’aujourd’hui.

C’est comme si elle se préparait pour sa future vie en préparant la venue d’un dieu protecteur. Une fois chez elle, ce Ganesh assurerait une présence, une force parfaitement cohérente avec ce dont elle espère à demi-mot pour son avenir.

Crédit photo Sherry J. Ezhuthachan

Ganesh est le Dieu du Savoir. Il est vénéré au début de chaque entreprise et son image est trouvée à l’entrée de tous les sanctuaires.

Contrairement à Shiva attaché à l’ordre cosmique, Ganesh est un Dieu plutôt attaché à la terre. C’est ce qui le rend populaire. Il est prié pour obtenir le succès d’une entreprise et enlever les obstacles à la bonne réalisation de celle-ci.

Aux Indes, Ganesh est très souvent à l’entrée des temples ou des maisons car un de ses grands talents est celui de gardien.

La trompe de Ganesh est considérée comme un bras et il est, par le fait, le seul Dieu de la mythologie hindoue à avoir un nombre impair de bras !

Dans la tradition hindoue, il est le destructeur des obstacles et le dispensateur des dons.

Ganesh aide à la réalisation des 4 étapes de la vie humaine à savoir :
. la satisfaction par les plaisirs sensuels.
. la richesse, la prospérité.
. les enseignements sacrés.
. et la libération spirituelle du cycle des morts et des renaissances.

Il est celui qui transcrivit les livres saints. Ses qualités ainsi que les moyens de l’atteindre se retrouvent dans le symbolisme de son image.
Il y a d’abord la notion que l’homme est l’image de Dieu représenté par la tête de l’éléphant sur le corps d’un homme.
Ses oreilles sont à l’écoute.
Sa tête, c’est la faculté de l’entendement.
Son ventre bien rond symbolise l’assimilation de la connaissance.
Sa trompe représentent la discrimination.
Sa défense unique est le symbole de l’unicité et de la transcendance.

Crédit photo Sherry J. Ezhuthachan

Dans deux mains, il tient un crochet et un lacet car il lie et il libère, il stimule et il tempère. Ses deux autres mains font le geste d’accorder des dons et d’éloigner la crainte.

La souris à ses pieds est son véhicule ou le Soi éternel en chacun. Tournée vers le Seigneur, elle lui tend un gâteau qui représente l’offrande du fruit de nos actions. Renonçant aux fruits de l’action qu’il remet entre les mains du Suprême considéré comme le seul auteur véritable des actions, le dévot peut se libérer du cycle des morts, des réincarnations et du joug du Karma.

Le serpent en ceinture représente le contrôle des énergies.

Saura-t-il la guider afin qu’elle trouve la force d’aller vers cet avenir incertain car inconnu ? Camille a toujours travailler en entreprise et une femme diplômée comme elle, n’a pas, même si elle a toutes les capacités nécessaires pour voler de ses propres ailes, appris à les utiliser.

Aurais-je un jour des nouvelles de Camille m’appelant d’une autre vie en me narrant comment elle a pris un nouveau chemin ? Comment elle a su utiliser ses ailes qui ne demandaient qu’à servir pleinement ? Comment elle est devenue une meilleure version d’elle-même car elle s’est rapprochée encore un petit plus de son essence profonde ?

Je ne sais pas si demain sera synonyme d’ajout de nouvelles activités pour Camille, de bifurcations ou de changement de vie radicale.

Je sais seulement, car je l’ai moi-même vécu, que lorsque l’on se pose beaucoup de questions, que l’on parle à son entourage d’un avenir différent, que l’on cherche…, hésite… il finit toujours par arriver un jour où l’on se met d’une manière ou d’une autre au pied du mur et que l’on a alors pas d’autre choix que de le franchir.

Vous avez aimé l’histoire de Camille ? Laissez-moi un petit commentaire ! Merci.

 

 

2 réponses sur “Camille et son Ganesh”

  1. Merci. Cela me ramène à penser qu’il faut savoir s’écouter,s ‘en donner le temps et accepter ce qui n ‘arrive jamais par hasard, je crois, pour en tirer profit et tendre à être en accord avec soi même.
    Catherine

    1. Merci pour votre commentaire. Il me semble pour ma part que le hasard n’existe pas. Notre inconscient nous fait avancer sans nous en rendre compte sur un chemin pour permettant d’aller vers une nouvelle version de nous même. A nous d’accueillir chaque nouvel événement comme des cadeaux. Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *