Réparation d’une sculpture sur terre crue

sculpture terre crue cassée

J’avais réalisée une belle tête d’enfant. La sculpture était bien sèche et prête pour la cuisson. J’avais prévue de la mettre au four le soir même.

Et elle serait déjà cuite si je ne l’avais pas cassée par inattention !

En la prenant pour l’emmener à l’atelier, voilà que la bretelle de l’habit de la petite fille se casse et en plusieurs morceaux en plus !

La terre crue sèche est très fragile. Elle prend facilement l’humidité et casse au moindre choc surtout si l’épaisseur, comme ici sur la bretelle est de seulement quelques millimètres.

C’est l’horreur quand on a passé du temps sur une sculpture qui semble pas trop mal et que finalement en 1 seconde, on perd une semaine de travail.

ZUT alors !

Comment réparer cette sculpture avant de la faire cuire, pour récupérer son travail?

Je ne vais pas faire de suspense mon truc, c’est le vinaigre.

J’ai trouvé ça un peu par hasard en faisant des tests. J’en ai entendu parlé furtivement et puis bêtement j’ai testé.

A vrai dire, je ne suis pas biologiste, mais j’ai pensé que si cela fonctionnait c’était sans doute grâce au fait que le vinaigre attaque le calcaire.
Lorsque l’on met un peu de vinaigre sur les morceaux cassés et qu’on les fait se joindre de nouveau. Le calcaire se détériorant avec le vinaigre doit sans doute faire une sorte de réaction chimique qui agit comme une espèce de colle.

J’ai essayé avec de la barbotine toute simple et cela ne fonctionne pas du tout pareil !

gros plan

Si il y a une belle cassure bien nette, on pose le vinaigre au pinceau sur les deux morceaux au niveau de la rupture et on les replace bien vite avant que le vinaigre ne s’évapore.

Comme la pièce est bien sèche l’argile absorbe les liquides rapidement.

Il faut faire vite et ne pas hésiter à en mettre plusieurs fois avant de joindre les deux bouts cassés. Attention de ne pas en faire de trop quand même !!

Si, comme dans mon exemple, il y a plein de petits bouts cela va être difficile de tous les recoller. Donc, pour les plus gros morceaux, vous pouvez utiliser la technique décrite juste au dessus, sinon il va falloir faire un colmatage avec de la terre humide en plus.

Voilà comment je procéde :
Je place du vinaigre sur les parties sèches à réunir et, dans l’espace où les morceaux sont trop petits pour les récupérer, je place de la terre crue et humide voire bien humide.
Une fois le colmatage terminé, je fais vite les finitions car le rajout va durcir très vite vous verrez. Parfois, comme cela c’est passé dans mon exemple, vu le nombre important de petits bouts, il a fallu que je m’y reprenne à plusieurs fois jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de fêlures à apparaitre une fois l’argile sec.

sculpture réparée et prête pour la cuisson

J’espère que cet article vous aidera si par malheur comme moi vous avez cassé une oeuvre qui vous tenait à coeur.

N’hésitez pas à partager cet article. Les bonnes astuces ça se partage !

Bon et bien il n’y a plus qu’à la cuire maintenant !! 😉

recherches utilisées pour trouver cet articlecollage de terre non cuite sur terre cuite,glue sur argile pas cuite,recoller argile seche,reparer terre crue,réparer une sculpture en terre cuite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *