Une création… Un parcours Unique !

Le baobab de Sandrine

Lorsque Céline du blog La musique et Vous m’a invitée à écrire sur le thème de la créativité, dans le cadre d’un « carnaval d’articles », j’ai attrapé cette opportunité au vol pour me lancer.

C’est quoi un carnaval d’articles ? Et bien, c’est un événement inter-blogueurs, où chacun des blogueurs participants devra écrire un article autour d’un thème donné. Un peu comme si vous aviez tiré le gros lot ! Si la créativité vous interpelle, c’est pas une vision mais 17 visions à lire pour s’enrichir.

Vous pourrez ainsi accéder à tous les articles écrits par les autres blogueurs de thématiques très variées sur ce même sujet commun qu’est la créativité. Et ce en cliquant ici sur cette page.

Alors pour ma part, pour vous parler de créativité j’avais envie de vous parler de mon défi.

C’est quoi au juste ce défi ?

Grâce à cette fabuleuse capacité que nous avons tous, en nous et nous les femmes, par la force des choses puisque nous sommes conçues pour pro créer !! (cf. ma conférence en ligne sur la féminité et la création)

Voici ce que je propose. Par le biais de la création d’une oeuvre unique, se rendre compte de la propre singularité de chacun d’entre nous.

D’abord pour soi, pour prendre connaissance de son propre pouvoir créateur, et aller au-delà, en contribuant à éveiller d’autres consciences à suivre.

Et oui la créativité, nous en sommes tous capable. Nous sommes d’ailleurs nous-même une création !
Et j’aime faire le parallèle avec l’écriture.

Nous avons tous appris à tracer les lettres de l’alphabet pour écrire des mots. Tu es peut-être une de ces personnes qui tracent de belles et grandes lettres rondes, ou de celles qui écrivent plutôt en bâton !!! 😉

Il y a des écritures régulières, celles qui penchent d’un coté ou des écritures qui s’envolent vers le haut de la page en direction des sommets que l’on aimerait atteindre !

Chacun à travers son écriture est capable de créer des lettres, des mots et partager par ce biais des émotions, ses propres émotions.

Pour faire le parallèle avec deux grands créateurs de sculptures par exemple.

Si tu regardes une oeuvre de Giacometti et une autre de Camille Claudel. On ne peut pas dire qu’ils emploient les mêmes armes (si je peux m’exprimer ainsi !) pour nous offrir toute leur créativité !

Certains vont adorer la douceur des figurines de Camille et leurs tourments, quand d’autres vont préférer l’émotion brute qui se dégage des portraits de Giacometti (cf. article sur mon blog). Ses sculptures, lacérées inlassablement par son outil, sa main refaisant pendant des heures, voir des jours ! le même geste afin qu’il soit au plus juste de ce qu’il ressent. Au plus juste de ce qu’il veut exprimer.

Je pense sincèrement que l’on est tous des créateurs en puissance.

J’aimerai, par ce défi, le démontrer. J’aimerai pouvoir donner confiance. J’aimerai donner l’audace d’oser, d’oser prendre un morceau de terre et le faire vivre.

Laisser parler son coeur. Laisser parler les émotions qui émanent de tout son être. Réaliser que chacun et toi aussi qui lit ses lignes tu en es capable.

Mon défi

Alors mon défi sera, par le biais d’une histoire personnelle et par le biais d’une oeuvre qui ne l’est pas moins, de présenter le travail d’artistes en herbe. Parler de leur histoire, de leur cheminement, ou de l’importance à un moment donné de se lancer à créer une oeuvre de ses propres mains comme n’importe lequel des grands artistes de l’histoire.

Pour le premier article de ce défi, je vous parlerai de ma première sculpture et de son histoire.

Vous découvrirez comment, de façon complètement improbable, j’ai été amenée à la créer et comment elle m’a menée jusqu’à vous !

Pour les articles à suivre, je vais tenter, grâce aux personnes venant réaliser des stages chez moi, si elles sont d’accord bien entendu, de suivre la réalisation de leurs créations et de révéler peut-être leur personnalité, ou tout au moins la raison qui les a poussé à franchir le seuil de ma demeure pour réaliser un stage créatif avec moi.

Tenter de vous partager un bout de leur histoire ou simplement ce qui a été le moteur de cette toute première création, les peurs qu’elles ont peut-être dues affronter, leur sentiment une fois l’oeuvre achevée.

J’irai aussi rencontrer d’autres artistes afin qu’ils nous parlent à leur tour de leur tout premier début. Qu’ils nous dévoilent un petit bout de leur histoire.

Je me fixe comme objectif de réaliser 2 articles tous les mois. Je connais mon coté perfectionniste et je préfère me laisser du temps pour présenter un travail correct.

Je commencerai par publier ma première histoire courant de ce mois ou au tout début de mars prochain. Dans un an, c’est à dire en mars 2018, je vous aurais présenté 24 cheminements à travers une première oeuvre unique !

J’espère que ces parcours sauront éclairer certain d’entre vous.

Je souhaite vraiment montrer et démontrer qu’il n’y a d’élite que si on veut bien s’en donner la peine.

Le résultat des personnes qui osent et feront peut-être ce travail de création qu’une seule fois, est une oeuvre à part entière, qui n’a pas à être dévaloriser au contraire !!

Et il faut savoir que l’on ne créé pas par hasard. C’est toujours le reflet de ce que l’on est ou de ce que l’on vit, cela fait parti du chemin.

On ne peut transmettre que ce que l’on est, qui on est, ce que l’on ressent, les sentiments qui sont au plus profond de nous à l’instant T de la création.

Et le bloc de terre imprimera avec générosité tout ce que l’on a à dire. Comme la surface entoilée accueillera toutes les nuances parfois brutales que l’on aura à exprimer.

Alors rendez-vous très bientôt sur ce blog pour le premier chapitre de mon défi : « Une création… Un parcours Unique ».

Hâte de vous retrouver !

Dites-moi dans les commentaires ce qui vous a plu, déplu, ou tout simplement ce que vous pensez de ce défi ! merci.

 

5 réponses sur “Une création… Un parcours Unique !”

  1. Bonjour Isabelle, merci pour ce partage, l’enthousiasme est sans doute le meilleur tremplin pour découvrir une nouvelle facette de soi-même. Quoi de plus beau et de vrai que de créer pour renaître et se reconnaître ce que l’on est, notre âme. J’imagine que ce n’est pas un hasard si je tombe ici, j’ai hâte de voir les parcours uniques. Bonne continuation dans cette voie… qui en ouvre à d’autre, tout comme vous l’avez vécu apparemment 🙂

  2. bravo isabelle, et merci pour cet enthousiasme . J’aime tes mots, et j’ai hâte de lire les histoires qui seront certainement illustrées de photos . A bientôt Muriel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *